Adoucir le prix du plancher chauffant à eau

Bien plus onéreux qu’un plancher chauffant électrique, le plancher chauffant à eau présente de réels avantages économiques sur le long terme. Les rentabilités sont palpables après quelques années d’utilisation. Bien que l’installation du chauffage au sol à eau n’ouvre pas droit à un crédit d’impôt, l’utilisation de certains matériels de régulation et de raccordement permet d’en bénéficier et réduire le prix du plancher chauffant à eau.

Cout du plancher chauffant à eau

L’investissement requis pour l’installation du plancher chauffant à eau varie selon les caractéristiques de la pose et de la puissance calorifique du générateur. Selon ces critères, le prix du plancher chauffant à eau est de 70 à 100 euros/m2 en moyenne. Pour l’entretien, il faut compter 80 à 100 euros pour une révision annuelle du générateur. Quant à la consommation, cette dernière dépend de l’énergie d’appoint ainsi que de l’énergie utilisée. Pour une biomasse, par exemple, c’est 80 à 108 euros/tonne, et 0.11 euro/kwh pour l’électricité avec pompe à chaleur aérothermie. Afin de maitriser le budget, il faut prévoir chaque poste de dépense correspondant aux différentes étapes, allant des préparatifs du sol à la pose du revêtement, en passant par l’installation du dispositif de chauffage.

Crédit impôt pour l’acquisition de certains équipements

Une majoration du crédit impôt est accordée à certains bouquets de travaux réalisés dans un logement existant. Afin de bénéficier de cet avantage financier, le bouquet de travaux réalisé doit correspondre à au moins deux catégories des équipements et travaux prévus ci-dessous :

- Les équipements de production d’eau chaude sanitaire qui utilisent de l’énergie renouvelable comme source d’énergie
- Système de chauffage ou équipement de production d’eau chaude sanitaire performant
- Installation de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées et des parois opaques pour l’isolation des murs et des toitures
- Acquisition d’équipements de production d’eau chaude utilisant le bois ou biomasses comme source d’énergie

Par ailleurs, pour l’isolation du sol, un crédit impôt de 13% est accordé. Le prix du plancher chauffant à eau n’est pas rédhibitoire quand le projet inclut des éléments favorables à l’écologie et l’économie d’énergie.