Cuve récupération eau de pluie, un investissement rapidement amorti

Grâce à la cuve récupération eau de pluie, récolter une réserve d’eau ne nécessite aucune intervention humaine une fois l’installation mise en place. L’eau de pluie a pour avantage d’être une ressource naturelle exempte de produits chimiques et de calcaire, deux qualités qui préserve la santé et les équipements. L’eau coûte de plus en plus cher, entre 4 à 5 euros le m3. Celle récupérée du toit est gratuite et plus douce même si elle est impropre à a consommation. Opter pour une cuve récupération eau de pluie, c’est faire des économies sur la facture à travers un investissement abordable.

Combien coûte une cuve récupération eau de pluie ?

Un grand récupérateur d’eau enterré d’une capacité de 10 m³coûtera en moyenne dans les 8400 euros. Pour les petites installations, un budget d’une centaine d’euros suffit pour s’équiper d’une cuve récupération eau de pluie. Quel que soit le modèle, c’est un matériel qui ouvre sur un crédit d’impôt de 15% jusqu’à un plafond de 16000 euros pour un couple avec une majoration de 400 euros par enfant à charge. Pour une personne résidant seule, la limite est de 8000 euros. Il faut que la cuve récupération eau de pluie soit fournie et mise en place par un installateur professionnel. C’est une aide qui ne concerne pas les installations que les propriétaires achètent eux-mêmes. Une cuve récupération eau de pluie fait bénéficier d’une TVA à 7% pour une installation dans une propriété principale dont la finition des travaux date d’au moins deux ans.

L’exigence de la norme

Pour les conditions d’accès au crédit d’impôt, il faut que le système de récupération d’eau de pluie porte l’indication et le pictogramme « eau non potable ». Autres exigences : pose de robinet de soutirage verrouillable et de conduites de liaison, présence d’un dispositif de stockage respectant les normes de fermeture et d’étanchéité, un système de filtration par dégrillage démontable et de dérivation ainsi que d’une crapaudine.