Faire une charpente : une affaire de professionnel

Même si la tâche est d’apparence facile, faire une charpente n’est pas à la portée d’un amateur. A moins de posséder des connaissances solides en la matière, il faut confier les travaux à un artisan charpentier ou à une entreprise professionnelle. Cela permet d’assurer un bon niveau de qualité et de sécurité pour le bâtiment et ses habitants.

Une tâche très technique

Faire une charpente requiert des connaissances très solides en menuiserie et en structure pour toiture dont ne disposent pas la majorité. Il faut choisir et tailler le matériel, réunir les pièces comme les pannes, les chevrons et les sablières, prendre les mesures exactes et assurer l’assemblage des éléments. Le recours à un charpentier permet ainsi d’éviter toute erreur qui mettrait en péril la solidité du bâtiment puisque la charpente en constitue l’ossature. Une charpente bien réalisée peut tenir plusieurs décennies et retarde ainsi la nécessité d’une rénovation de charpente ou d’une réfection de toiture. Le professionnel facilite également l’accomplissement des formalités administratives nécessaires pour les travaux.

Pour une rentabilisation rapide de l’investissement

Outre les avantages techniques, le recours à un charpentier professionnel pour faire une charpente offre également des avantages financiers. En effet, la réalisation des travaux est une occasion pour optimiser l’isolation de la toiture à condition d’en maîtriser les techniques. Étant donné qu’une toiture mal isolée est la première source de déperdition de chaleur dans les habitations françaises, une charpente permettant une bonne isolation réduit la consommation d’énergie pour le chauffage. Ainsi, l’investissement pour faire une charpente se rentabilise au bout de 7 à 8 ans si cette dernière est de qualité.

Une condition pour l’obtention d’une aide publique

Grâce à son impact sur l’isolation et la performance énergétique de l’habitation, les travaux pour faire une charpente sont éligibles à des avantages fiscaux et à des aides financières de l’État. Dans tous les cas, il faut toutefois que ces travaux soient réalisés par un professionnel. Ainsi, en passant par un charpentier professionnel, il est possible d’obtenir pour la réalisation des travaux d’isolation sur la charpente, un éco-prêt à taux zéro, une subvention de l’ANAH, un crédit d’impôt ou une TVA à taux réduit.