Gagner de l’espace avec un escalier escamotable

L’escalier escamotable est la solution idéale pour gagner plus d’espace. Généralement, il a la forme d’une échelle et non pas d’un escalier classique.

Quel type d’escalier escamotable ?

Le premier critère de choix repose donc sur le choix du type d’échelle. Les propriétaires peuvent choisir entre une échelle en acier, en bois, ou encore une échelle en ciseaux ou une échelle de Meunier. La qualité d’isolation de la trappe de l’escalier est le deuxième critère de choix d’un escalier escamotable étant donné que le système permet d’ouvrir et de refermer l’accès à la pièce.

Un escalier escamotable permet d’accéder à l’espace en hauteur comme un grenier, un coin de détente, une salle de jeu, une mezzanine ou des combles. Pour les trois premiers cas, il serait mieux d’installer un escalier en bois. Le métal permet plus de créativité en matière de design. Il est possible d’avoir un mélange de matériau, avec des marches en bois et une rampe en métal. Des critères pratiques sur l’utilisation de l’escalier sont à prévoir : espace occupé quand l’échelle est déployée, le poids supporté, la facilité d’accès, l’angle, la manière de déployer l’échelle…

Conseils pour acheter un escalier escamotable

Un escalier escamotable à installer par soi-même est en vente dans des magasins spécialisés en bricolage, sous forme de kits munis de notices explicatives détaillées. Si l’utilisateur ne peut pas assurer le montage, il peut faire appel à un artisan professionnel qui s’en chargera. Même si cela implique un cout supplémentaire, un professionnel offre la garantie d’un travail propre et bien fait.

Même lors de sa première visite, l’artisan saura déterminer avec l’utilisateur le meilleur emplacement de l’escalier en prenant en considération la facilité d’accès, la faisabilité ainsi que les critères d’isolation et de sécurité. Pour une bonne gestion, il est conseillé de demander plusieurs devis en vue d’une comparaison de prix, des différents modèles ainsi que des différentes options proposées par les fabricants.