Les travaux pour mettre en place un système de chauffage par géothermie

Chauffer la maison grâce à la chaleur dégagée par le sous-sol et par la radioactivité des pierres sous terrains, voilà en quoi consiste le chauffage par géothermie.

Les différentes étapes d’un dispositif de géothermie

La première étape, le forage de géothermie, consiste à creuser un trou jusqu’à atteindre un certain point où la chaleur dégagée par le sous-sol est suffisamment élevée. La profondeur du trou dépend de l’intensité de la chaleur recherchée.

Ensuite vient la phase dite du tubage ou la pose d’un cylindre afin d’éviter que le trou ne s’effondre. Et enfin, le cylindre est rempli avec de l’eau qui servira de véhicule de chaleur.

L’eau contenue dans le cylindre est chauffée par le système de géothermie puis un moteur se charge de la drainer vers le radiateur de la maison.

Le radiateur s’occupera ensuite de diffuser l’eau géothermale dans le système de chauffage de la maison afin de la chauffer.

Les avantages et les problèmes qui peuvent survenir

Le bon côté : le chauffage par géothermie permet de choisir la température ambiante de la maison et offre la possibilité de garder une chaleur constante dans toutes les pièces. De plus, la source d’énergie utilisée est d’origine naturelle donc écologique et à long terme.

Qui plus est, les travaux ne nécessitent pas beaucoup d’investissements et surtout, il est possible de bénéficier d’avantages fiscaux ainsi que d’aides financières. Comme la déduction des impôts sur le revenu ainsi que l’octroi d’une aide écologique.

Le mauvais côté : il arrive que des gaz et des sels minéraux viennent se mélanger à l’eau géothermale, ce qui la rend corrosive et le cylindre pourrait céder. Pour y remédier, il faut verser des inhibiteurs de corrosion dans l’eau afin de dissoudre les agents corrosifs.

Le chauffage par géothermie peut donc présenter des inconvénients, mais ce procédé possède des arguments solides pour inciter les ménages d’aujourd’hui à y avoir recours.