Les types d’éolienne pour particulier

La performance d’une eolienne pour particulier dépend de certains paramètres, à savoir la vitesse et la régularité du vent, la présence d’obstacles ainsi que la surface du lieu d’implantation. Selon la quantité d’électricité que l’on souhaite obtenir, l’on doit faire un choix judicieux quant au type d’éolienne à installer. Indiquée pour les zones urbaines, l’eolienne verticale offre une bonne résistance aux vents forts et produit peu de bruit. Peu encombrante, elle fournit jusqu’à 10 kW d’énergie environ. C’est un modèle à faible rendement qui convient pour servir uniquement d’appareil d’appoint.

Les conditions d’implantation d’une éolienne

Les modèles verticaux sont identiques à ceux que l’on observe dans le paysage mais ils sont de plus petite taille, ne dépassant pas 30 mètres. Leur performance plus importante permet d’obtenir des rendements variant entre 100 W à 100kW. Pour être autorisé à installer une eolienne pour particulier, il est impératif de s’assurer que le lieu d’implantation ne soit ni classé ni protégé, que le mât ne dépasse pas 12 mètres autrement un permis de construire et un accord du voisinage sont requis. Avec l’entretien adéquat, c’est un appareil qui reste fonctionnel jusqu’à 20, voire 30 ans.

Les innovations pour améliorer le produit

L’économie réalisée sur la facture de l’électricité avec ce type d’équipement et le revenu généré par la vente du surplus permet un amortissement en totalité de l’investissement. Généralement, le coût d’une eolienne pour particulier est amorti en une décennie. Le principal inconvénient d’une eolienne pour particulier est le bruit qu’elle produit lorsqu’elle est fonctionne. Pour y palier, les constructeurs conçoivent des pales spécifiques. Plus le site est dégagé, plus le dispositif est performant et plus le rendement est meilleur. Une installation en hauteur assurera une production encore plus élevée.