Pompe à chaleur haute température, plus qu’un dispositif d’appoint

Si la pompe à chaleur est avant tout considérée comme une solution d’appoint destinée à supporter un chauffage central, avec l’apparition de la pompe à chaleur haute température, elle ambitionne désormais de se substituer à celui-ci. Cette performance a un prix puisque ce dispositif est à la fois couteux à installer et énergivore. Il faut donc bien évaluer les avantages et les inconvénients avant de se décider.

Une solution de substitution

Selon les chiffres avancés par les constructeurs, une pompe à chaleur haute température peut afficher un coefficient de performance (COP) de 4 à 5 et une sortie d’eau chaude à 60, voire 80°C. Si on se réfère à ces données techniques, cette solution peut ainsi se substituer à une chaudière centrale au lieu de se limiter à un rôle de dispositif d’appoint comme les autres catégories de pompe à chaleur. A titre de comparaison, une pompe à chaleur air-eau basse température de bonne qualité est limitée à un COP de 3,5 pour une sortie d’eau à moins de 40°C.

Une installation et un fonctionnement couteux

Pour atteindre ce niveau de performance, la pompe à chaleur haute température repose sur des composants de plus grande taille à l’instar des échangeurs et des compresseurs. Il en résulte une consommation d’énergie estimée entre 30 et 40% de plus qu’une pompe à chaleur classique. Il en est de même pour le cout d’installation qui peut même atteindre le double de celui d’une PAC air-eau basse température même si le dispositif donne également droit à un crédit d’impôt de 15% et à une TVA à 7%.

Idéale pour une rénovation de chauffage

L’installation d’une pompe à chaleur haute température constitue donc un investissement important qui nécessite mure réflexion avant toute prise de décision. Elle est surtout adaptée aux habitats qui ont à faire face à une panne ou une baisse de performance de la chaudière centrale. Dans ce cas, elle permettra une réduction considérable de la consommation d’énergie primaire. Par contre, pour les nouvelles constructions et les installations de chauffage plus modernes, la pompe à chaleur basse ou moyenne température reste la meilleure option.